Regards d’étudiants architectes sur le Val de Ligne

Pour la deuxième année consécutive les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon ont étudié et projeté le futur du Val de Ligne.

Initiée en 2017, la coopération entre
l’ENSAL, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement et la communauté de communes du Val de Ligne offre l’opportunité à notre territoire de bénéficier d’un travail éclairé et frais de futurs architectes. Cette coopération s’insère dans le
programme de revitalisation du centre-bourg et du développement du territoire du Val de Ligne par les éléments de réflexion, les idées et les questionnements que cette coopération apporte au projet de territoire.

      

Pour les 16 étudiants architectes, urbanistes et ingénieurs, il s’agit de se confronter au contexte rural dans le cadre de l’atelier Stratégies pour la biorégion – Recycler les territoires ruraux. Cet atelier se fonde sur l’hypothèse que les territoires ruraux sont des lieux privilégiés de transition écologique, économique et sociale. Ces transitions s’appuient sur des dynamiques locales, portée par de nouveaux habitants, une recomposition des acteurs et la nécessité de reconstruire un modèle de développement dans une situation de faible croissance démographique et économique. La démarche de l’atelier est basée sur la re-territorialisation, la mobilisation et le recyclage des ressources locales et la transition écologique.

Après Largentière en 2017, c’est au tour des communes de Laurac-en-Vivarais, Prunet, Rocher et Tauriers d’être le terrain d’étude des étudiants. Ces derniers ont assimilé ses ressources afin d’y imaginer son futur possible. Les projets développés cette année interrogent les relations de complémentarité dans la mobilisation, le partage et l’utilisation des ressources du Val de Ligne.

Après quatre mois de travail et cinq ateliers sur le terrain, les étudiants ont présenté leurs projets les 15 et 16 juin aux partenaires de l’opération et aux habitants. Leurs projets ont conjugué mise en valeur du paysage, urbanité et espaces communs : halles, équipements publics, densification de village, logements modulaires ou intergénérationnels, piétonisation, places publiques… l’occasion de discuter et de débattre constructivement dans la convivialité.

Ces projets, à vocation universitaire, offrent au Val de Ligne un champ des possibles original, un point de vue neuf sur le territoire qui stimule les imaginaires et bouscule l’espace vécu des usagers et des habitants.

Publication des travaux à venir.